Challenge Méditation

Challenge de 20 jours de MEDITATION
1-24 décembre 2018 5min/jour
(en excluant les dimanches)

InscriptionProgramme

Challenge
20 jours de Méditation

« En nous posant sur la terre, dans l’ici et maintenant, en entrant dans le silence de la pratique, en respirant enfin, nous découvrons qu’il est possible de nous relier à nous-mêmes et aux autres avec plus de clarté et de compassion. »

Fabrice Midal

Période: Du 1er au 24 décembre 2018, 20 jours en excluant les dimanches.

Règles proposées:

  • Pratiquez 5 minutes par jour, à l’heure qui vous convient (si possible toujours à la même heure de la journée).
  • Pratiquez où vous vous sentez bien. Privilégiez un lieu aéré et sans trop de bruit. Cherchez un coin qui peut vous apaiser.
  • Il est mieux de ne pas être trop épuisé sinon vous allez vous endormir. Il est également conseillé de ne pas méditer le ventre trop plein.
  • Laissez venir les images, sans les échanger et sans les retenir ! Accueillez ce qui se présente et observez !
1er jour - 1 déc

Bienvenue au jour 1 de notre challenge de méditation!

 
Merci d’avoir lu les informations de mon mail précédent.
 
Procédez maintenant aux trois étapes: 
1) Prise d’une posture confortable
2) Trouvez l’immobilité paisible
 
3) Amenez le souffle dans votre coeur, ouvrez-le progressivement à chaque respiration. Garder votre attention dans la région du coeur. 
Posez-vous les questions suivantes:
- Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi dans cette vie?
- Qu’est-ce qui me rend vraiment heureux-se?
 
Laissez venir les pensées, observez ce qui se présente. Restez connecté à votre coeur.
Quand vous avez trouvé votre réponse, formulez une phrase positive, dans le présent et répétez-la mentalement comme un mantra.
 
Par exemple: 
-ma famille est en bonne santé
-je vis dans l’amour
-je suis heureuse
-jaime ma vie et mon travail
-nous avons suffisamment d’argent
-je réussis tout ce que j’entreprends
-j’ai beaucoup d’énergie et de force
-je contribue à un monde meilleur
etc.
 
A la fin de votre méditation, amener vos mains sur votre coeur et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.
 
Je vous souhaite une magnifique journée!
 
Namaste!
 
Gabriela
2ème jour - 3 déc

Bienvenue au jour 2 de notre challenge de méditation!
Au jour 1, je vous ai demandé ce qui était vraiment important pour vous et ce qui vous rendait heureux.

Après la réflexion sur ces deux questions, nous allons rechercher notre Sankalpa.
Le Sankalpa est un souhait profond, une sorte de bonne résolution pour soi-même. Quelque chose que vous désirez profondément. Avec le Sankalpa, vous plantez une intention qui devient si forte qu’elle commence à devenir réalité.
Les exemples que je vous ai donné hier, peuvent être des Sankalpa.

Procédez maintenant aux trois étapes:
1) Prise d’une posture confortable
2) Trouvez l’immobilité paisible
3) Concentration : Imaginez-vous un arbre aux souhaits. Marchez vers lui et positionnez-vous devant l’arbre. Dans les branches de l’arbre vous trouvez vos souhaits. Vos souhaits plus ou moins importants. Cherchez votre souhait le plus profond!

Formulez-le en mantra personnel, Sankalpa: une courte phrase positive, sans négation et au présent.
Une fois la formulation établie, elle restera la même et sera répétée, inlassablement, jusqu’à sa réalisation.

Répétez votre Sankalpa pendant cette méditation.
Inspirez: dites mentalement la première partie de la phrase
Expirez: dites mentalement la deuxième partie
A la fin de votre méditation, amener vos mains devant votre cœur et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Votre Sankalpa vous accompagnera pendant ces prochaines semaines. Il vous donne la direction dans le quotidien, comme un fil rouge.

Je vous souhaite une très belle journée!
Namaste,
Gabriela

3ème jour - 4 déc

Bienvenue au jour 3 de notre challenge de méditation!
Nous sommes maintenant 60 personnes à méditer!! C’est magnifique! Sentez l’énergie du groupe quand vous méditez!

1) Prenez une posture confortable
2) Trouvez l’immobilité paisible
3) Répétez votre Sankalpa trois fois mentalement.
Ensuite méditer sur une citation de Thich Nhat Hanh, notre précieux moine bouddhiste, maître zen du Vietnam :

« J’inspire, je me calme. J’expire, je souris.
Je m’établis dans le moment présent, unique et merveilleux. »

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Je vous souhaite une journée dans la bonne énergie du groupe!
Namaste,
Gabriela

4ème jour - 5 déc

Bienvenue au jour 4 de notre challenge de méditation!

L’être humain a tendance à se plaindre.
Nous trouvons facilement des excuses pour ne pas être heureux.
Souvent, nous tenons les autres (les parents, les conjoints, les enfants, notre travail…) pour responsables de notre bonheur.

Il n’est pas dans le devoir d’une autre personne de nous rendre heureux !
Les autres nous donne une place, du respect, de l’amour, leur confiance. Par contre, c’est nous seuls qui décidons ou pas d’être heureux ! Nous sommes les seuls responsables de notre bonheur !

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde » disait Gandhi.

Prenez une posture confortable
Trouvez l’immobilité paisible
Observez ce qui se présente en restant avec la pensée suivante :

« Je suis le seul responsable de mon bonheur. »

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

5ème jour - 6 déc

Bienvenue au jour 5 de notre challenge de méditation!

Hier je vous ai parlé de la responsabilité de votre bonheur.
Aujourd’hui je vous propose d’apprécier votre vie actuelle.

« Par le contentement, s’obtient le bonheur suprême. » Yoga Sutra II.42 de Patanjali

Patanjali nous dit qu’il est important d’être content avec ce que nous avons. Il favorise une vision positive de tout être, de toute situation alors que les frustrations s’accompagnent d’une comparaison portant aux regrets, à l’agitation de l’esprit et à la souffrance.

Ne pas toujours vouloir plus, car c’est cela qui nous rend malheureux. Aussi longtemps que nous voulons plus, nous ne serons pas contents. Dites-vous que vous avez assez de choses et de richesse. Détachez-vous du matériel. Appréciez ce que vous possédez déjà. Appréciez vos acquis!

L’état de contentement, c’est vivre au présent, dans un état de paix intérieure dans lequel il n’y a plus ni manque ni volonté d’obtenir.

Prenez une posture confortable.
Trouvez l’immobilité paisible.
Amenez votre attention vers le point sourcils/3ème œil et répétez le mantra SO HAM (inspirez : So, expirez : Ham)

« SO HAM : je suis cela »

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur pour vous rappeler votre Sankalpa.
Relevez-vous avec toute votre attention.

Je vous souhaite une très belle journée !
Namaste,
Gabriela

6ème jour - 7 déc

Bienvenue au jour 6 de notre challenge de méditation!

Après le contentement, nous revenons aujourd’hui à une méditation liée à la respiration.

1) Prenez une posture confortable
2) Trouvez l’immobilité paisible
3) Concentrez-vous sur votre souffle

On pourrait appeler cette respiration « l’ascenseur du souffle ». L’ascenseur qui vous relie à la terre et au ciel.

Prana veut dire souffle, mais aussi énergie vitale.

À l’inspiration faites descendre votre Prana depuis le ciel à travers votre couronne.
Traversez le centre de votre tête, votre gorge, vos côtes qui s’ouvrent, votre ventre qui se gonfle. Concentrez-vous sur l’avant de votre corps. Arrivez dans votre bassin puis la terre.

Expirez en montant de la terre vers le ciel, à l’arrière de votre corps, le long de la colonne vertébrale.

À la fin, amenez vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Je vous souhaite une journée sereine entre terre et ciel!
Namaste,
Gabriela

7ème jour - 8 déc

Bienvenue au jour 7 de notre challenge de méditation!

La respiration d’hier nous a préparé à l’exercice d’aujourd’hui.

L’exercice s’appelle « la cohérence cardiaque ».
Il est intéressant de connaître cette technique qui a démontré son efficacité en cas de grand épuisement, burn out et anxiété.
Il s’agit d’un outil pour mieux gérer notre stress et nos émotions.
Comme le yoga, la cohérence cardiaque nous fait respirer de manière régulière et consciente, ce qui calme notre rythme cardiaque ainsi que notre mental.

Je suis désolée, cet exercice se fait devant un écran.
Votre position est sur une chaise, le dos droit, les pieds à plat (bien ancrés), épaules et bras relâchés et les mains posées sur les cuisses. Inspirez par le nez, expirez par la bouche.

Respirez au rythme de la bulle et des sons :
https://www.youtube.com/watch?v=bM3mWlq4M8E

A la fin de votre pratique, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.

Je vous souhaite une journée bien équilibrée!
Namaste,
Gabriela

8ème jour - 10 déc

Bienvenue au jour 8 de notre challenge de méditation!

Si je ne suis pas moi-même, personne ne le sera à ma place !

2 questions :
1) Est-il important de s’intégrer et d’être accepté par les autres ?
2) Est-il important d’être vous-même ?

Deux questions faciles à répondre, mais qui se contredisent souvent. Beaucoup de personnes agissent plus pour plaire et être acceptées que pour vivre leur vrai soi. Mais de remplir un rôle particulier divise notre entièreté. Ces deux questions sont comme deux forces qui s’affrontent : le besoin de s’adapter et le besoin de nous exprimer franchement. Cet affrontement crée une division à l’intérieur de nous.

Quand nous vivons notre vrai soi, nous découvrons le cœur unique. Nous pouvons voir que l’essence qui nous rend irremplaçable et spécial dans l’univers et aussi ce qui nous connecte et intègre dans le monde. L’entièreté est notre vraie nature.

Quand vous êtes vous-même, vous émettez une belle énergie. En vivant votre vraie nature, vous pouvez vous sentir entier, intègre. Faites confiance, l’acceptation viendra de l’univers !

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration : Pensez à une chose que vous allez faire aujourd’hui qui montre, qui vous êtes vraiment.

Répétez le mantra :
« Mon unicité me rend entier-ère. »

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

9ème jour - 11 déc

Bienvenue au jour 9 de notre challenge de méditation!

Permettez-moi de m’inspirer d’une idée du livre « les méditations du bonheur » de Jacques de Coulon :

Prenez une feuille blanche et dessinez un gros point noir sur la surface vierge.

Que voyez-vous?

Spontanément, la plupart des gens, répondent « un point noir » ou « une tache sombre », « une mouche », etc.
La conscience tend presque toujours à se focaliser sur une forme susceptible d’être nommée. Ce faisant vous avez oublié la surface blanche, bien plus vaste que le point.
Cet exercice très simple symbolise bien la contraction de l’esprit sur une portion restreinte de la réalité, dans laquelle il s’enferme.

Cette inclination qui nourrit notre malheur s’appelle le syndrome de l’obnubilation.
On s’identifie à un phénomène particulier et on oublie le reste. Le plus souvent, on se prend pour son corps : ah ce genou qui me fait mal ou ce visage qui se ride. Et nous souffrons avec l’objet de notre identification qui est soumis à d’incessantes fluctuations.

Selon le bouddhisme, c’est non seulement une erreur d’appréciation mais la cause de notre souffrance.
La véritable joie consistera à voir derrière les apparences et à s’y plonger.

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration : Vous êtes beaucoup plus que le point noir sur la feuille blanche. La vie est beaucoup plus.

Prenez votre feuille blanche avec le gros point noir. Oubliez les formes restreintes immédiatement perceptibles.
Méditez sur l’arrière-plan.

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Bien à vous,
Namaste,
Gabriela

10ème jour - 12 déc

Bienvenue au jour 10 de notre challenge de méditation!

« Dès l’instant où tu viens en ce monde, une échelle fut placée devant toi pour te permettre de t’élever. » Rumi

Trouvez des situations dans lesquelles vous vous sentez vraiment respecté.
Quand et par qui est-ce que vous êtes traité avec respect et bienveillance ?
Et vous, quand est-ce que vous traitez les autres avec respect et bienveillance ?

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration :

Quelle est ma mission ?

Demandez-vous pour quoi vous êtes sur terre, dans cette vie-là ?
Quelle est la tâche ou quels sont les actes que personne ne peut accomplir à votre place ?

Mantra à répéter : Je suis UNIQUE et PRÉCIEUX !

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Chaleureusement,
Namaste,
Gabriela

11ème jour - 13 déc

Bienvenue au jour 11 de notre challenge de méditation!

Alignez-vous sur la vibration de la joie quoiqu’il advienne.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de la puissance de notre pensée. Désolée pour la longueur du message, le thème est spécialement vaste. La puissance de la pensée, un phénomène connu et largement discuté dans beaucoup d’ouvrages (« Le secret », la loi de l’attraction, etc). Malheureusement la plupart d’entre nous ne l’utilisons toujours pas assez.

Lorsque vous avez des pensées positives et aimantes, vous utilisez des mots constructifs et bienveillants, vous vous sentez bien.
Lorsque vous critiquez, jugez et êtes avec des pensées négatives, vous perdez de l’énergie.

Vos pensées et mots affectent votre système nerveux, votre énergie et toute votre expérience de vie. Observez comme vos pensées et paroles influencent votre énergie. Votre énergie est votre plus grande source de vie.

Ce que vous vivez aujourd’hui est le résultat des pensées d’hier !

Ce que vous vivrez demain sera le résultat de ce que vous pensez aujourd’hui.
Vous avez le choix : subir votre vie ou créer votre vie.

Vos pensées créent une énergie en forme de vibrations que vous émettez (comparable à une fréquence ou aux ondes radio). La joie crée des vibrations hautes, la peur crée des vibrations basses. Vous attirez vos mêmes vibrations.

Le secret pour recevoir tout ce que vous désirez consiste à émettre la plupart du temps (min. 51% de votre temps) des vibrations élevées, de joie, de plaisir et de bien-être !

Positivez vos pensées et vos paroles pour augmenter les fréquences de vos vibrations et vous attirerez des fréquences plus élevées.
Remplacez tous les « il faut que je fasse ceci cela » par « j’ai envie de…, j’aime…, je choisis de…, … »
Exemples pour changer vos pensées :
« Il faut que je travaille pour gagner ma vie. » à « Je choisis de faire ce travail, car le salaire me permet de vivre une vie confortable pour moi et les miens. »
« Il faut que je fasse le ménage. » à « J’ai envie d’embellir ma maison. »
« Il faut que je fasse à manger. » à « Je donne de l’amour à mes proches. »
« Je dois faire les courses. »à J’ai la chance de pouvoir me promener dans les magasins qui proposent tout ce dont j’ai besoin. »
Etc.

De plus, dans votre quotidien, insérez des moments qui remontent votre énergie et votre niveau de joie (une pause-café, une promenade, une discussion, du sport, la méditation,…). Dès que vous sentez que la joie est perdue, agissez pour la retrouver !

Alignez-vous sur la vibration de la joie quoiqu’il advienne. Cela demande d’être pleinement dans l’instant présent.

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration :
Nous pouvons apprendre à vivre la joie dans la méditation, en retrouvant cette émotion avec notre pensée et notre concentration. Cherchez cette sensation de bonheur dans toutes vos cellules et savourez ce « bain de joie » pendant ces quelques minutes de méditation. Si vous avez du mal à trouver la sensation, rappelez-vous un événement qui vous a rendu très joyeux/heureux.

Faisons l’exercice : Ressentez la joie dans votre corps.

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

12ème jour - 14 déc

Bienvenue au jour 12 de notre challenge de méditation!

Revenons à nos vibrations.
Quand nous vivons dans la joie, nous augmentons nos vibrations et attirons la joie.
Nous pouvons aussi chercher à nous mettre « sur les fréquences » de l’univers. Et l’univers nous aidera !

Cela peut paraître étrange, mais cela marche pour beaucoup de personnes. Nous demandons à l’univers de nous aider. Nous remettons notre souci ou notre souhait dans les mains de plus grand que soi. Nous lâchons et déléguons à l’univers.

Vos intentions créent votre réalité. L’univers reçoit ce que vous émettez.
Quand vous êtes connecté à votre présence joyeuse, vous attirez l’aide de l’univers.

Avec une pratique de méditation, remettez vos fréquences au niveau de la joie et de l’amour. Soyez présent avec toute votre conscience et émettez une intention.

Faites confiance en la joie et croyez en son pouvoir. La joie est le catalyseur pour tout ce qui est bien dans le monde.
Remerciez l’univers pour son aide.

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration : Souriez, cela aide à être joyeux !

Répétez le mantra SAT NAM : SAT à l’inspiration, NAM à l’expiration.

Ce mantra peut être traduit par : Vérité est mon nom, je suis vérité ou je vois la vérité. Il nous aide à nous connecter à l’univers.
La vibration de SAT va vers le haut (sentez-vous grandir, la colonne se redresse), vers l’éther, pour nous lier à l’univers. NAM est la vibration d’ancrage qui montre que l’énergie de l’univers peut être amenée dans notre existence sur terre.

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Bien à vous,
Namaste,
Gabriela

13ème jour - 15 déc

Bienvenue au jour 13 de notre challenge de méditation.

Pour ce week-end, je vous propose une méditation couchée, guidée par Cédric Michel (16 minutes).

C’est plus une méditation du matin. Vous pouvez la faire à votre réveil, couché au lit ou sur un tapis de yoga, bien au chaud, sous une couverture.

Savourez ce petit voyage !

1) Installez-vous confortablement au sol ou dans votre lit, paumes de mains vers le ciel.
2) Trouvez l’immobilité
3) Écoutez la méditation :

https://www.youtube.com/watch?v=JZFcQv6oO6k

À la fin, tournez-vous d’abord tranquillement sur le côté. Ensuite installez-vous en tailleur.
Répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Je vous souhaite une magnifique journée, peut-être sous quelques flocons de neige!

Namaste,
Gabriela

14ème jour - 17 déc

Bienvenue au jour 14 de notre challenge de méditation!

Essayons aujourd’hui la méditation pleine conscience.

Cette méditation nous invite à recentrer notre attention sur le ICI et MAINTENANT.
Elle nous permet d’être entièrement et consciemment dans le moment présent.

En anglais on parle de Mindfulness ou de MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction, Réduction du stress basée sur la pleine conscience). En français Mindfulness est traduit par Pleine Conscience. Elle pourrait aussi être traduit par « pleine attention » ou « présence attentive ». Ou encore « plein de mental », car l’attention est une capacité du mental.

Les origines de la méditation pleine conscience se trouvent au début du bouddhisme, avec Siddhartha qui médite sous son arbre.
Cependant l’approche a gagné en popularité avec le fondateur de MBSR, le professeur de médecine Jon Kabat-Zinn. Il a beaucoup appris du maître bouddhiste vietnamien Thich Nhat Hanh. Jon Kabat-Zinn était le professeur de David Servant-Schreiber…

« Etre en contact avec soi-même, c’est le sens du mot méditation, être conscient de ce qui se passe dans notre corps, nos sensations et notre esprit. » Thich Nhat Hanh.

Les débuts du bouddhisme et l’écriture des Yoga Sutras coïncident vers 400 ans avant J.C. Le yoga utilise des approches similaires de méditation. Dans les postures du yoga nous pouvons aussi pratiquer la pleine conscience. En nous reliant à notre souffle, nous sommes dans la pleine conscience ! La voie yogique se focalise en général sur un objet (respiration, visualisation, mantra, etc), tandis que la voie bouddhique se focalise directement sur l’esprit.

Pour le bouddhisme, la pleine conscience est vue comme la solution à notre souffrance.

Si nous vivons chaque instant en pleine conscience, si nous vivons dans le présent avec toute notre attention, nous nous portons bien.

Je vous propose deux exercices de méditation pleine conscience en mouvement.

1) Marcher en pleine conscience :
Pour la marche en pleine conscience, vous pouvez pratiquer dehors ou à l’intérieur.
Marchez lentement pour rester pleinement conscient de chaque mouvement, mais pas au point de perdre l’équilibre. Portez votre attention sur la sensation de vos pieds au contact du sol et sur votre souffle. Vous avez les bras relâchés le long de votre corps, gardez le regard légèrement fixé sur un point, à environ deux mètres devant vous. Avancez d’un pas lent et prudent, en identifiant les mouvements de chacun de vos pieds. Portez votre attention sur votre pied arrière et sentez-le se soulever, dites mentalement « lever ». Faites-le bouger dans l’espace et sentez le mouvement de votre pied et de votre jambe qui avancent, dites mentalement « porter ». Posez ce pied au sol et sentez-le se connecter à la terre, dites mentalement « poser ». Restez attentif à ce mouvement et votre pied qui bouge, rien d’autre.

2) Manger en pleine conscience :
Selon les livres de référence du yoga, la nourriture du yogi doit idéalement « assouvir aussi bien la faim du corps que celle de l'esprit ». Elle doit être « onctueuse et savoureuse », « capable de fournir au corps physique ses éléments constitutifs ». Elle se doit aussi d'être « appétissante, désirable et plaisante pour l'esprit ». « Les aliments doivent réjouir le cœur et être issus sans cruauté ». Le yogi mange en laissant un quart de l'estomac vide, car parmi les obstacles qui peuvent survenir dans la pratique de yoga se trouve l'excès de nourriture. Selon la Bhagavad Gîta : « Le yoga n'est pas pour celui qui abuse de la nourriture ni pour celui qui s'abstient ».
Commencez par bien sentir votre corps. Avez-vous faim ? Avez-vous soif ? Quand vous êtes devant votre repas, regardez-le avant tout. Observez les couleurs, les formes, la présentation. Humez et prenez conscience des odeurs avant de commencer à manger. Prenez un moment et remerciez avec toute votre gratitude pour ce somptueux repas, notre choix immense en aliments ainsi que pour leur bonne qualité. Pensez à l’amour que vous avez donné à ce repas en le préparant.
Ensuite commencez à manger lentement, en mâchant 100 fois chaque bouchée ! Prenez conscience de la consistance des aliments, de leurs saveurs et ce qui se passe dans votre bouche. De quel côté mangez-vous, comment la salive se mélange à la nourriture, comment la nourriture change au fur et à mesure des 100 mouvements de votre mâchoire…. Savourez votre repas lentement et en pleine conscience.

Bien à vous,
Namaste,
Gabriela

15ème jour - 18 déc

Bienvenue au jour 15 de notre challenge de méditation.

Après la méditation pleine conscience en mouvement, voici une méditation pleine conscience en tailleur.
L’objet de la méditation est l’esprit.

« Rien au monde n’est plus difficile à contempler et plus mobile que l’esprit. » Grégoire Palamas.
Mais l’effort en vaut la peine…
« Le malheur consiste à s’attacher à ce qui ne fait que passer. La joie réside dans ce qui demeure. »

Selon les sages, l’esprit a trois caractéristiques : la limpidité d’un ciel dégagé que les bouddhistes nomment « vacuité », la luminosité et une liberté infinie qui transcende notre monde limité.

Apprendre à observer ses pensées, tout comme on observerait un paysage, nous permet de prendre de la distance vis-à-vis d’elles, de les voir éclore, de les nommer et de les laisser continuer leur chemin. Cela nous guide vers le ralentissement des pensées et vers la pratique de la non-saisie.

Une mise en garde me semble important. Si vous avez des pensées noires, négatives, transformez-les en pensées positives et bénéfiques. C’est pourquoi, si la personne est dépressive, la méditation pleine conscience doit être pratiquée avec un spécialiste.

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration :

Portez votre attention sur ce que vous voyez et nommez-le « je vois…et….. »
Portez votre attention sur ce que vous entendez et nommez-le « j’entends….et…. »
Portez votre attention sur ce que vous ressentez et nommez-le « je ressens….et... »
Vous pouvez répéter cet exercice trois fois.

Dirigez votre attention ensuite vers l’intérieur pour observer les pensées. Regardez vos pensées défiler. Considérez leur rythme, leur nature….sans jugement aucun, sans chercher à les modifier et sans les retenir.

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

16ème jour - 19 déc

Bienvenue au jour 16 de notre challenge de méditation.

Je vous propose aujourd’hui une méditation sur les chakras.

Notre corps et son aura sont remplis de Nadis, canaux énergétiques. Les écritures parlent de 72'000 Nadis. Les croisements de ces canaux énergétiques sont des chakras (roues, disques), des centres d’énergie. Nous avons 88'000 chakras, dont sept sont les chakras principaux. Les sept chakras principaux se trouvent le long de notre colonne vertébrale :

Chakra Racine : notre base, l’assise, coccyx, couleur rouge.
Chakra Bas-ventre : sacrum, couleur orange.
Chakra Nombril/Plexus solaire : vertèbres lombaires, couleur jaune.
Chakra Cœur : vertèbres thoraciques, couleur vert clair.
Chakra Gorge : vertèbres cervicales, couleur bleu clair.
Chakra Point sourcils/3ème œil : couleur bleu indigo.
Chakra Couronne/Sommet du crâne : couleur violet ou blanc ou arc-en-ciel (selon les écoles et approches)

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration :

Remonter consciemment plusieurs fois du chakra racine vers le chakra couronne.
Amenez votre attention et votre souffle à chaque endroit où se trouve le chakra. Ressentez chaque étape, chaque chakra, chaque couche de votre corps. Incluez l’avant, l’arrière et les côtés de votre corps. Par exemple pour le bas-ventre, voyagez dans votre bas-ventre à l’avant, les hanches sur le côté et le sacrum à l’arrière.

Ensuite remontez consciemment et plusieurs fois du chakra racine vers le chakra couronne en visualisant les couleurs.
Avec votre souffle, remplissez toute la couche de votre corps avec la couleur qui correspond.

Terminez la méditation en visualisant la couleur blanche brillante qui arrive depuis l’univers vers votre couronne et descend votre corps pour l’envelopper dans un manteau blanc brillant.
Ressentez votre énergie renouvelée et renforcée !

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

17ème jour - 20 déc

Bienvenue au jour 17 de notre challenge de méditation.

Chers Yogis, je ne sais pas si vous avez vu le film « The Bucket List » (« Sans plus attendre »)… Il est parfois utile de se dire qu’il ne nous reste pas beaucoup de temps pour enfin décider de réaliser tous nos rêves. Nous avons la fâcheuse habitude de remettre les choses à plus tard. On peut écrire une liste de ce que nous voulons encore réaliser !

Avez-vous réalisé vos rêves ? Vivez-vous vos rêves ou rêvez-vous votre vie ?
Pensez-vous à l’empreinte que vous laissez sur terre ?

J’aimerais pour cette méditation m’inspirer du médecin et moine bouddhiste Matthieu Ricard (traducteur du Dalaï-Lama). J’adore le bouddhisme pour son appel à nous rendre responsable. La non-violence est primordiale dans le yoga, le bouddhisme va plus loin. Sa Sainteté le Dalaï-Lama insiste sur notre responsabilité envers tous les animaux et la terre !

Matthieu Ricard nous dit dans son livre « L’art de la méditation » :
« Rendons-nous compte à quel point la vie humaine est précieuse, et aspirons à en extraire la quintessence. Comparée à celle des animaux, cette vie nous offre la chance extraordinaire d’accomplir une œuvre bénéfique qui dépasse les limites de notre simple personne. L’intelligence humaine est un outil extrêmement puissant, capable d’engendrer d’immenses bienfaits comme de produire de terribles malheurs. Utilisons-la pour éliminer graduellement la souffrance et découvrir le bonheur authentique. Pas seulement pour nous-même, mais pour tous ceux qui nous entourent, de sorte que chaque instant qui passe vaille la peine d’être vécu et que nous soyons sans regret au temps de la mort, comme le paysan qui a cultivé son champ du mieux qu’il pouvait. »

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration :

Respirez profondément dans votre cœur pendant toute la méditation.
Répétez le mantra « Je suis heureux-se » dans votre cœur.

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

18ème jour - 21 déc

Bienvenue au jour 18 de notre challenge de méditation.

De plus en plus de personnes commencent à considérer atroce et inhumain notre manière de traiter et d’exterminer les animaux. J’ai été soulagé de voir qu’un nombre croissant de scientifiques, sociologues, philosophes, psychiatres, et bien d’autres commencent à publier des livres sur ce thème : Boris Cyrulnik, Frédéric Lenoir, Aymeric Caron, Peter Singer, Elisabeth de Fontenay, Matthieu Ricard,...

Matthieu Ricard dit :

«Rechercher le bonheur uniquement pour soi est la meilleure façon de ne rendre heureux ni soi-même ni autrui.»

Le méditant cherche à développer l’amour altruiste et la compassion. L’amour altruiste consiste à souhaiter que les autres soient heureux. La compassion est le désir de remédier à la souffrance d’autrui et à ses causes.

Matthieu Ricard : « La raison d’être ultime de la méditation est de se transformer soi-même pour mieux transformer le monde, ou de devenir un être humain meilleur pour mieux servir les autres. Elle permet de donner à la vie son sens le plus noble. »

Dans la vidéo que je vous propose aujourd’hui, Matthieu Ricard nous parle de la compassion. Comme il développe son propos, la vidéo dure 14 minutes. Essayer de regarder au moins la séquence depuis la deuxième à la septième minute:
https://www.youtube.com/watch?v=oNVSae6lvgA

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. Concentration :

Ouvrez votre cœur et prenez un instant de réflexion sur ce que vous venez d’entendre.

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

19ème jour - 22 déc

Bienvenue au jour 19 de notre challenge de méditation.

" Méditer ... c’est s’arrêter et être présent, rien de plus." Jon Kabat-Zinn

Nous avons appris que si nous vivons dans le moment présent, l’énergie circule mieux. Quand nous vivons en pleine conscience, nous avons une bonne énergie et nous nous sentons bien.
Malheureusement nous adoptons des habitudes et croyances qui nous sortent de cette bonne énergie.

Nous sommes capable de changer, si notre priorité est notre bien-être.
Notre guérison se fait depuis notre intérieur, avec nos pensées. Des émotions négatives, le stress ou la mauvaise nourriture peuvent créer des inflammations ou des inconforts dans le corps. Nous devons réduire le stress négatif (le stress positif existe aussi).

Qu’est-ce qui vous épuise ?
Qu’est-ce qui vous prend l’énergie ?

Nous pouvons être moins stressé en déléguant à l’univers, en étant moins perfectionniste, en disant non lorsque c’est nécessaire, en faisant ce qui nous tient vraiment à cœur, en restant dans les vibrations de la joie, etc.

Cependant, ce qui est indispensable est de bien dormir. Il nous faut du repos. Si vous êtes trop fatigué, il est difficile de remonter votre niveau d’énergie.

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité paisible
3. En premier lieu :
Concentrez-vous sur la respiration dans votre ventre et répétez mentalement les deux phrases suivantes :
-Je réduis la pression inutile dans ma vie.
-Pour renouveler mon énergie, je trouve un équilibre entre repos et activité.
Ensuite :
Concentrez-vous sur le point sourcil (3ème œil) et visualisez la pleine lune ou regarder le ciel les yeux ouverts.

A la fin de votre méditation, amener vos mains devant le cœur, répétez trois fois votre Sankalpa et inspirez profondément.
Relevez-vous avec délicatesse.

Amitiés,
Namaste,
Gabriela

20ème jour - 24 déc

Bienvenue au jour 20 de notre challenge de méditation!

Cette méditation est la dernière méditation de ce challenge ! Je vous félicite d’y avoir participé ! J’espère que cette initiation vous a donné envie de méditer et peut-être de reprendre certains exercices.
La répétition vous permettra de vous concentrer plus facilement. La méditation deviendra un réel plaisir.

En ce jour du 24 décembre, je vous invite à allumer une bougie, à la poser devant vous, à la hauteur de vos yeux ou plus bas, et à fixer la belle flamme qui brûle.

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité
3. Concentration : Regardez la flamme de votre bougie jusqu’à ce que vous la voyez les yeux fermés.

Amenez la flamme dans votre cœur et remplissez votre cœur de cette belle lumière. Ressentez sa chaleur.

Avec amour et gratitude, offrez cette belle flamme/lumière à vos bien-aimés.

Avec amour et gratitude, offrez-la aux animaux et à notre terre mère.

A la fin de votre méditation, amenez vos mains sur votre cœur.

Merci beaucoup pour votre présence et votre participation !
Nous avons créé une merveilleuse énergie pour nous et toute la région !

Je vous souhaite ainsi qu’à votre famille de très joyeuses fêtes….dans des vibrations élevées !

Je vous envoie mon amour et ma gratitude !
Namaste,
GabrielaBienvenue au jour 20 de notre challenge de méditation!

Cette méditation est la dernière méditation de ce challenge ! Je vous félicite d’y avoir participé ! J’espère que cette initiation vous a donné envie de méditer et peut-être de reprendre certains exercices.
La répétition vous permettra de vous concentrer plus facilement. La méditation deviendra un réel plaisir.

En ce jour du 24 décembre, je vous invite à allumer une bougie, à la poser devant vous, à la hauteur de vos yeux ou plus bas, et à fixer la belle flamme qui brûle.

1. Prenez une posture confortable
2. Trouvez l’immobilité
3. Concentration : Regardez la flamme de votre bougie jusqu’à ce que vous la voyez les yeux fermés.

Amenez la flamme dans votre cœur et remplissez votre cœur de cette belle lumière. Ressentez sa chaleur.

Avec amour et gratitude, offrez cette belle flamme/lumière à vos bien-aimés.

Avec amour et gratitude, offrez-la aux animaux et à notre terre mère.

A la fin de votre méditation, amenez vos mains sur votre cœur.

Merci beaucoup pour votre présence et votre participation !
Nous avons créé une merveilleuse énergie pour nous et toute la région !

Je vous souhaite ainsi qu’à votre famille de très joyeuses fêtes….dans des vibrations élevées !

Je vous envoie mon amour et ma gratitude !
Namaste,
Gabriela

Posture

La posture peut être prise directement au sol, sur votre tapis de yoga, sur une couverture, sur un coussin, sur un bloc, etc. Vous pouvez méditer couché (si vous êtes trop fatigué), en tailleur (avec les supports nécessaires) ou sur une chaise (sans s’adosser, sans croiser les jambes, les pieds bien ancré au sol). Les yeux sont fermés, mi-clos ou ouvert (fixés sur un point non loin au sol). Les mains ouvertes, tournés vers le sol ou le ciel. Le dos redressé et droit. Fesses et bassin bien posés. Genoux pas plus haut que bassin. La tête dans l’axe, menton légèrement abaissé. Une ligne invisible relie la terre et le ciel au travers de notre corps. Soyez assis avec la solidité d’une montagne. Quelles que soient les pensées et émotions qui vous traversent, vous restez là, présent.

Namaste, Gabriela

La méditation en 3 étapes

1. Prenez une posture confortable que vous pouvez oublier.

2. Cherchez l’immobilité. Respirez consciemment et allongez votre souffle. Respirez par le nez et dans le ventre.

3. Commencez à méditer en dirigeant votre attention sur le sujet proposé.

20 jours de méditation